Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

puce_orange.gif
Comment faire des analyses de terre ?

Le 06-06-2009 par A. Delaunois (Chambre d'Agriculture )

Des outils d'observation pour mieux connaître les sols : les racines, la structure, le test du couteau (compacité) ou le test HCl (calcaire)


Quand prélever ?
Comment prélever ?
Quelle analyse demander ?
Où envoyer l’échantillon ?
Interprétation des résultats
Comment classer vos analyses ?

Quand prélever ?  haut de page

La 1ère fois, n’importe quand, en respectant un délai de 2 mois après un apport d’engrais minéral (contenant P, K; MgO, oligos), et 4 mois après un amendement calcique ou organique.

La période de prélèvement idéale correspond au développement des premières racines de la culture :

  • au semis en général,
  • ou avant tallage des céréales,
  • ou au stade verdissement de la prairie (février ou mars selon la région).

Les fois suivantes : si possible le même mois que la dernière analyse et sur le même précédent (par exemple 15 jours ou 1 mois après la récolte de la céréale à paille).

Comment prélever?  haut de page

          o Le matériel :

  •  Prendre un sac plastique neuf (sac de congélation).
  •  Prendre une gouge (tarière tubulaire, matériel le plus efficace), une tarière ou une bêche et un seau propre.

          o Où prélever ?

La 1ère fois :

  • Repérer une zone de sol homogène (ne pas mélanger des sols différents). Pour caractériser une parcelle, on choisit la zone homogène la plus importante en surface ; ou à égalité de surface, la moins fertile a priori.
  • Eliminer les endroits anormaux : bordures de champs, anciennes haies, anciens tas de fumier, anciens chemins,...

Les fois suivantes : toujours au même endroit selon la méthode ci-dessus.

Faire un plan précis du lieu de prélèvement et garnir la fiche de renseignements suivante .
Pour vous aider à évaluer les éléments grossiers de votre terre, consultez la fiche suivante

Conserver précieusement vos fiches et classez-les.

          o Comment prélever ?

  • Faire 15 prélèvements sur une surface d’environ 100 à 200 m² (soit un rayon de 5 à 8 mètres).
  • Profondeurs de prélèvement :
  • En non-labour, le sol n'est pas retourné ; les prélèvements se feront entre 0 et 10 cm de profondeur. Les normes d'interprétation seront peut-être modifiées dans l’avenir car il n'existe pas de référence actuellement.
  • En prairie permanente ou de longue durée, les prélèvements se feront entre 0 et 5 cm de profondeur, matelas racinaire compris.
  • En labour, les prélèvements se font sur l'épaisseur de la couche labourée ou moins, jamais en dessous.


Ex : prélèvement de 0 à 20 cm pour un labour de 25/30 cm.

          o Comment préparer l’échantillon ?

schéma_analyses_sol

  • Bien mélanger la terre et envoyer 400 g à 700 g maximum au laboratoire.
  • Etiqueter le sac (nom de l’exploitant, nom de la parcelle ou numéro, date de prélèvement).

Quelle analyse demander ? haut de page

  • Analyse complète : physique + chimique
  • Analyse chimique : matière organique, calcaire total, calcaire actif, pH eau, P2O5 (Joret-Hébert ou Dyer + Olsen), K2O échangeable, MgO échangeable, Ca, Na

Il est parfois intéressant d’ajouter une demande complémentaire par rapport aux oligos : Cu (EDTA), Zn (EDTA), Bo.

D’autres analyses sont possibles mais elles sont encore peu utilisées : Hérody, biomasse microbienne...

Où envoyer l’échantillon ? haut de page


Parmi les laboratoires agréés, les 2 plus proches du Tarn sont :

 Laboratoire d’Analyses Agricoles

Chambre d’Agriculture - 130, av. Marcel Unal - 81017 Montauban

Tél. : 05.63.63.30.25

 Europe Sols

45, rue de Gironis - 31100 Toulouse

Tél. : 05.46.34.18.18
 

Interprétation des résultats haut de page


Ne tenez pas compte de l’interprétation agronomique donnée par le laboratoire, mais utilisez la fiche de conseil suivante réalisée par la Chambre d’Agriculture du Tarn et de l’ITCF Sud-Ouest.

Comment classer vos analyses ? haut de page

  • Construisez un tableau sur le modèle suivant
  • Saisissez toutes les analyses de terre de l'exploitation, même celles qui ont plus de 20 ans. Classez vos analyses par parcelle, puis, pour chaque parcelle, rangez-les de la plus ancienne à la plus récente. 

      Vous aurez ainsi une vue d'ensemble sur les analyses de terre et sur les sols de votre exploitation.

  • Vous pouvez ensuite :

      - faire une interprétation générale sur votre exploitation sur la fertilisation P, K, Mg, pH, oligoéléments...

      - décrire vos sols (horizon de surface uniquement) et leur évolution : matière organique, éléments grossiers , texture (argile, limon, sable), calcaire total, pH eau. C'est une description de la variabilité des sols dans l'espace et dans le temps.