Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

puce_orange.gif
Gavage de canards : les coûts de production et les marges

Le 29-00-2010 par M. LABORDE (Chambre d'Agriculture )

En cette période de fêtes, le réseau des chambres d’agriculture publie une analyse des résultats technico-économiques des ateliers de gavage de canards gras sous IGP Sud-Ouest réunis au sein d’un observatoire interrégional.

gavage-canard-2.jpg Rappelons d’abord la situation exceptionnelle du début de l’année 2008 : malgré l’envolée des charges directement ou indirectement liée à l’explosion du prix des matières premières (+23% sur le prix du kg d’aliment  par rapport à 2007 et +40% par rapport à 2006 ; +10% sur le prix du canard PAG par rapport à 2007 et +13% par rapport à 2006), la hausse conséquente de la valorisation du canard gras avait permis de relever la marge brute approchée (MBA)  moyenne des gaveurs d’environ 12% par rapport aux premiers mois de l’année 2007.

gavage-canard-1.jpg En 2009 et dès la fin du second semestre 2008, on note une baisse progressive des charges PAG + aliment, toutefois moins rapide que la chute de la valorisation du canard gras (-1,44 €/cd alors que les charges n’ont diminué que de - 0,98 €/cd, entre 2008 et 2009 sur les 9 premiers mois). De ce fait, la MBA par canard a peiné à remonter au début de cette année :  -14% en moyenne sur les 9 premiers mois avec une légère remontée en juin, puis en août. Cette tendance ne semble toutefois pas se confirmer en septembre où les premiers chiffres (non présentés sur le graphique) montrent encore une fois une évolution en baisse de la MBA, principalement liée à une nouvelle dévalorisation des canards gras, plus qu’à une augmentation des charges qui tendent à rester stables.

Bonnes performances techniques sur les 9 premiers mois de l’année 2009

gavage-canard-3.jpg En 2009, les canards ont été mis en gavage en moyenne 1 jour plus tôt qu’en 2006 et ont consommé 260 g d’aliment en moins. Les poids de foies ont été maintenus, comme en 2008 à un niveau moyen (553 g), correspondant aux attentes du marché. Enfin, les taux de perte en gavage sont stables, voire en diminution constante depuis 2006.

 

 

Une baisse de la production visible sur l’échantillon constant

Par ailleurs, on note que la baisse de production demandée par l’interprofession dans le but de réguler les marchés, se traduit sur notre échantillon constant par une baisse notable du nombre de bandes mises en gavage par atelier : -6,3% entre 2009 et 2008, -7,9% entre 2008 et 2007 (baisse moyenne sur les 9 premiers mois).


gavage-canard-4.jpg



Liens associés
Désolé aucun lien associé pour ce thème
Si vous souhaitez suggérer un lien contactez le webmaster