Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

puce_jaune.gif
Identification électronique des ovins

Le 19-01-2010 par A-J METIVIER (Maison Elevage )

L’identification électronique des ovins et des caprins se met en place à partir de juillet 2010. Cette mise en œuvre s’accompagne de changements dans la réglementation sur l’identification. Ces nouvelles obligations (arrêtés du 27 novembre et 8 décembre 2009) sont une étape supplémentaire dans la réalisation de la réforme de l'identification et de la traçabilité, initiée en 2005 à l'échelle européenne (règlement européen (CE) n°21/2004). Faisons le point en ce qui concerne les ovins.

Bouclage de tous les animaux nés à partir du 1er juillet 2010

identification3.jpg Tous les agneaux nés à partir du 1er juillet 2010 devront être identifiés avec une boucle électronique. Par contre, les agneaux partant à l’exportation devront, comme les années précédentes, être identifiés avec deux boucles (une électronique et une conventionnelle). A ce jour, il n’y a pas de dérogation relative à la pose d’une boucle électronique pour les agneaux abattus avant l’âge de 2 mois en France ou à l’étranger.

Les agneaux devront être identifiés dans un délai de 7 jours après la naissance. Un dérogation est prévue pour les animaux nés en cours de transhumance ou pour des races à particularités anatomiques.

Un cofinancement franco-européen est prévu pour aider les éleveur à financer le surcoût de la boucle électronique jusqu’en juillet 2013. Le montant de l’aide est fixée à 0.80 € par boucle électronique, les tarifs de boucles électroniques n’étant pas encore totalement fixés pour cette année 2010.

Le « Débouclage Rebouclage » des adultes avant le 1er juillet 2013.

identification2.jpg Le cheptel adulte (nés avant le 1er juillet 2010) devra être identifié avec une boucle électronique avant juillet 2013. Ce rebouclage des brebis déjà identifiées a été rendu obligatoire par le ministère. Il est prévu, dans un premier temps de recenser les éleveurs volontaires pour ces chantiers de débouclage-rebouclage. L’éleveur devra fournir un inventaire des boucles à refaire à l’identique. Il devra lui-même effectuer le chantier de rebouclage. Une visite sera effectuée en fin de chantier par un agent identificateur pour vérifier la cohérence entre les numéros d’origine et le numéro de la boucle électronique.

L’aide prévue, en ce qui concerne ce rebouclage des troupeaux, est fixée à 1 € par boucle électronique.

Les autres changements pour 2010 : recensement avancé et rebouclage simplifié

identification1.jpg Le recensement qui était fait ces dernières années en même temps que les commandes de boucles, doit être transmis au ministère avant le 1er avril. Les éleveurs recevront l’imprimé d’inventaire donc en début d’année et devront le renvoyer à la Maison de l’Elevage le plus rapidement et en tout état de cause avant la fin février.

En cas de perte de boucle, le système de réidentification a été simplifié. Les éleveurs pourront noter directement sur des boucles rouges provisoires le numéro de l’animal concerné. Si une boucle électronique a été perdu, l’éleveur, après la pose de boucle rouge, devra la remplacer à l’identique dans un délai de 12 mois.

Toutes ces nouveautés et l’organisation qui sera mise en œuvre dans le Tarn vous seront détaillées par la Maison de l’Elevage lors de la commande de boucles fin avril.

Des éleveurs en test dans le Tarn depuis juillet 2005

Dans le Tarn, 4 éleveurs sélectionneurs testent cette identification électronique depuis 2005 et 4 autres depuis 2008. L’objectif de départ était simple : réduire la pénibilité des pesées et les risques d’erreur. Les 4 premiers éleveurs ont donc testés, lors de chantiers de pesée, des panneaux de lecture insérés dans une cage de contention d’agneaux ou sur un berceau de pesée. 4 autres éleveurs sont entrés dans le dispositif en 2008 et un objectif supplémentaire identifier : utiliser l’électronique également pour la gestion du troupeau en lien avec un logiciel éleveur.

Le fonctionnement de cet "outil électronique" est assez simple :

  • le bâton de lecture affiche le numéro de la boucle lue (image 1)
  • l'éleveur synchronise son Pocket PC avec le bâton qui permet la lecture des boucles électroniques (image 2)
  • le Pocket PC permet l'enregistrement des boucles lues.(image 3) Puis l'éleveur fait le transfert des informations vers le logiciel installé sur un ordinateur de bureau

Si quelques problèmes ponctuels sont apparus lors de cette phase de test, les éleveurs ont bien mesuré l’intérêt de ces outils et certains ne voudraient pas revenir en arrière.

 




Liens associés
Désolé aucun lien associé pour ce thème
Si vous souhaitez suggérer un lien contactez le webmaster