Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

puce_jaune.gif
La première étape de l’installation se fait à l’Atasea

Le 21-00-2010 par (ATASEA )

Vous souhaitez vous installer en agriculture ? Première étape : contacter le point info installation (PII) de l’Atasea, qui accueille tous les candidats, qu’ils sollicitent ou non des aides.

presentation-pole-inst-atasea.jpg Le point info installation (PII) accueille tous les candidats qui souhaitent s’installer, qu’ils sollicitent ou non des aides de l’Etat ou des collectivités. L’accueil est assuré sous la forme de rendez-vous individuels, dans les locaux de l’Atasea à Albi par quatre conseillers spécialement formés pour cette mission :

    - Florence Carles et Christine Vaysse qui accueillent les candidats hors cadre familiaux ;

    - Gislaine Verlaine et Jean Pierre Izquierdo qui reçoivent les candidats en projet d’une reprise familiale.

Ces entretiens sont réalisés avec la garantie de neutralité requise et les candidats peuvent accéder à tout type d’informations concernant l’installation agricole :

    - les étapes liées à une première installation (réglementation, démarches, formalités, échéances…), aux différentes formes d’emploi et de formation en agriculture ;

    - les conditions d’éligibilité aux aides à l’installation en agriculture prévues par l’article D 343-3 du code rural et celles accordées par les collectivités territoriales ;

    - les conditions de mise en œuvre du plan de professionnalisation personnalisé (PPP) ;

    - les coordonnées des conseillers compétences et des conseillers projets

Le candidat peut également s'appuyer sur le point info installation pour rechercher des entreprises d’accueil, des tuteurs ou des organismes de formation.

Lorsque le candidat se présente au point info installation, il est possible que son projet ne soit pas encore suffisamment défini. Dans ce cas, avant de s’engager dans le plan de professionnalisation personnalisé, le PII aide la personne à préciser son projet. En fonction de son profil et de la nature de son pré-projet, sur les structures ou les professionnels qui peuvent l’aider à avancer dans l’élaboration de son projet.

Par contre si le projet semble assez précis, un document d’autodiagnostic projet est présenté et remis au candidat. C’est un document de quelques pages qui permet au candidat de se préparer pour les prochains entretiens. Après avoir reçu l’autodiagnostic rempli, le PII proposera au candidat deux rendez-vous : tout d’abord pour la session collective puis pour l’entretien individuel en vue de l’élaboration d’un PPP.

Les conseillers du PII veillent à répondre aux besoins du candidat, sans privilégier l’intervention d’aucune structure en particulier, quels que soient le profil, l’origine ou la nature du projet du candidat à l’installation. Depuis sa mise en place le 1er juin 2009, le PII a reçu 122 personnes.