Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

puce_jaune.gif
Semer une association céréales-vesce pour l’ensilage

Le 19-10-2009 par J.-B. MIS (Chambre d'Agriculture )

Le semis de céréales associées à une légumineuse à grosses graines est, à cette période de l'année, une des solutions envisageables pour réaliser un stock fourrager intéressant au printemps prochain.

Le semis d’une céréale et d’une légumineuse est intéressant, surtout si on doute de manquer de surfaces d' herbe à ensiler (semis détruit ou mauvaise levée, trop tardifs, etc...). Les céréales comme le triticale, l'avoine et l'orge sont les plus fréquemment utilisées, associées le plus souvent à une vesce commune. L' association triticale-vesce est intéressante car sa conduite est économe : limitation de la fumure azotée, le plus souvent pas de désherbage du fait des propriétés couvrantes de la vesce, et son rendement à l' hectare est potentiellement élevée (8 à 12 tonnes de matières séches en une seule exploitation).

Le semis d' une céréale - vesce se fera le plus tôt possible (avant la fin octobre). Il est conseillé de semer en deux fois dans le même sens (et non croiser), afin d' augmenter l'effet tuteur de la céréale et éviter la concurrence entre les deux espèces. La profondeur de semis de la vesce sera d'environ 4 cm, celui de la céréale reste identique à sa culture en pure. Le poids des mille grains étant très variable d' une variété de vesce à l'autre (56 à 70g les 1000 grains), la dose de semis se raisonne donc en plantes par m². La densité recommandée de vesces étant de 55 à 65 plantes/m², c'est à dire environ 35 à 40 kg/ha.

Pour la récolte on cherchera à atteindre le stade grain laiteux-pâteux de la céréale, soit un fourrage entre 30 à 40% de MS. L' ensilage en coupe directe ou avec une ensileuse équipée d'un dispositif de type kemper (becs rotatifs) convient très bien. Il est important de hacher fin et de bien tasser. La densité du silo (150 à 180 kg MS/M3) étant plus faible qu' un maïs, il faut prévoir davantage de place. La digestibilté (DMO) de ces produits est correcte, malgrés des taux de matières sêches (MS) hétérogènes. Les écarts entre les différentes valeurs d' UFL (énergie) et les PDIN (azote) sont dûs à des proportions de vesces très variables.Ce type d' ensilage sera destiné en priorité à des animaux aux besoins faibles à moyens (génisses, vaches taries et vaches allaitantes...).

analyses-ensilage-cereales-vesce-2005.jpg